Les Ogres de Barback

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Ogres de Barback

Message par enrique le Mar 8 Aoû - 16:47




Petite Presentation:
Les Ogres de Barback est un groupe de chanson française autoproduit composé de quatre frères et sœurs : Fred, Sam, Alice et Mathilde. Chacun étant multi-instrumentiste, la couleur des chansons est très variée.

Influences:
Musiciens d'excellence (techniquement et lyriquement), les Ogres signent des chansons où se cotoient accordéon, guitare, violoncelle et piano, mais aussi trompette, trombone à coulisse, tuba, violon, épinette des Vosges...
À chaque chanson, au moins deux d'entre eux changent d'instruments. Ils semblent influencés à la fois par les grands auteurs de la chanson (Brassens, Renaud...), par la scène alternative des années 80 (Mano Negra : ils reprennent La Ventura sur la compilation Mano Negra Illegal, Les VRP, Bérurier Noir...) et par la musique des pays de l'est (type Emir Kusturica - à qui ils doivent le nom de leur propre label : Irfan).

Projet...:
On notera un changement dans les derniers albums avec des textes moins « chansons de la rue », gardant l'influence enfantine de « Pitt Ocha », mais en ayant une parole plus engagée, plus communautaire.
Fer de lance des aventuriers-chansonniers, ils ont lancé un projet nommé Latcho Drom (chapiteau itinérant) avec lequel ils ont pu chanter et festoyer sur les routes de France et d'Europe avec d'autres groupes qui font partie maintenant de leurs proches (Les Hurlements d'Léo, Debout Sur Le Zinc, La Rue Kétanou, etc...).

Membres du Groupe:
Fred Burguière : accordéon, trombone, guitares, chant, contrebasse...
Sam Burguière : violon, trompette, guitares, bugle, épinette des Vosges...
Alice Burguière : violoncelle, contrebasse, scie musicale, trombone, guitare, accordéon ...
Mathilde Burguière : piano, tuba, flûte traversière, clarinette, chœur, guitare, accordéon...


Signe Particulier: 4 freres et soeurs pour une 20 d'instruments !!!


Albums:
1997 : Rue du Temps.
1999 : Irfan, le Héros.
2000 : Fausses notes & Repris de Justesse '(double album 1 volume live / 1 volume de reprises)'.
2001 : Croc'Noces.
2002 : Un Air, Deux Familles enregistré avec Les Hurlements d'Léo.
2003 : La pittoresque histoire de Pitt'ocha.
2004 : Terrain Vague.
2005 : Les Ogres de Barback et la Fanfare du Belgistan '(album live)', enregistré avec La Fanfare du Belgistan.
2006 : Avril et vous '(album live)'
2007 : Nouvel album à paraître

CDs:






DVDs:


enrique
Finalement se mouille à la guitare sèche
Finalement se mouille à la guitare sèche

Nombre de messages : 42
Age : 25
Localisation : au bord de l'eau (Vendée)
Date d'inscription : 18/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par Alex le Mer 9 Aoû - 1:10

J'adore, je suis over-fan! Une chanson que j'aime bcp c'est JOJO!!!

Classement (désolée si ce ne sont pas les bon titres) Embarassed :
1. Jojo
2. Pour me rendre à mon Bureau
3. le petit chat
4. L'air bête
5. Salut à toi

Ha je ne connais pas encore tout très bien! mais c'est pour bientot, sois-en rassuré Enrique! Wink

Alex
Godess
Godess

Nombre de messages : 1630
Age : 32
Localisation : Paris, lieu de culture et de vie...
Date d'inscription : 14/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/jajalex

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par enrique le Mer 9 Aoû - 11:40

A noter que "Salut à toi" est d'abord une chanson des Bérus pirat

enrique
Finalement se mouille à la guitare sèche
Finalement se mouille à la guitare sèche

Nombre de messages : 42
Age : 25
Localisation : au bord de l'eau (Vendée)
Date d'inscription : 18/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par Alex le Mer 9 Aoû - 11:48

Mais oui, j'adore les Bérus... D'ailleurs je pense que c'est pour ca que j'aime bien cette chanson des ogres...! Wink Wink

Alex
Godess
Godess

Nombre de messages : 1630
Age : 32
Localisation : Paris, lieu de culture et de vie...
Date d'inscription : 14/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/jajalex

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par enrique le Jeu 10 Aoû - 18:32

1_Vieux temps
2_Rue de Paname
3_Grosse Tortue
4_Rue du Temps
5_Solene de Grenoble

enrique
Finalement se mouille à la guitare sèche
Finalement se mouille à la guitare sèche

Nombre de messages : 42
Age : 25
Localisation : au bord de l'eau (Vendée)
Date d'inscription : 18/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par La-h-urie le Dim 17 Déc - 19:02

J'aime beaucoup ce qu'il font j'ai connu par radioblog encore une fois et avec Rue de Paname J'adore cette chanson !
C'est à découvrir d'urgence !

La-h-urie
Godess
Godess

Nombre de messages : 2236
Age : 24
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 10/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par lola le Lun 18 Déc - 11:29

J'adooore!


Et pour ceux qui aiment, un conseil, écoutez le groupa la gargote, ça déchire, et c'est dans le même style que les ogres:

www.lagargote.fr

lola
Ecoute Henri Des
Ecoute Henri Des

Nombre de messages : 14
Age : 31
Date d'inscription : 18/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par vinc le Lun 18 Déc - 11:45

j'adore egalement plus de 10 ans que je les connais

mes chansons préférées:

1) Jojo
2) rue de panam
3)monsieur perd ses copains
4) rue du temps
5)solène de grenoble
6)salut a vous (et qui n'est pas comme certains peuvent le penser salut a toi)



sinon je ne savais pas Lola que tu connaissais la gargote et effectivement c'est vraiment genial leur premier album s'appel "sans raison" et donner vous la peine de l'acheter il est vraiment genial

vinc
Chante Au clair de la lune devant ses parents (ah la patience des parents lol)
Chante Au clair de la lune devant ses parents (ah la patience des parents lol)

Nombre de messages : 21
Age : 31
Date d'inscription : 18/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par lola le Lun 18 Déc - 11:46

cool un autre fan de la gargote!



en espérant que le forum va se gargotiser Laughing

lola
Ecoute Henri Des
Ecoute Henri Des

Nombre de messages : 14
Age : 31
Date d'inscription : 18/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par vinc le Lun 18 Déc - 11:52

j'éspère egalement

vinc
Chante Au clair de la lune devant ses parents (ah la patience des parents lol)
Chante Au clair de la lune devant ses parents (ah la patience des parents lol)

Nombre de messages : 21
Age : 31
Date d'inscription : 18/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par viktor le Mar 19 Déc - 13:54

A écouter bien sur, mais surtour à voir....

viktor
Timide anonyme

Nombre de messages : 2
Age : 60
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 19/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lorraine-photographies.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par Syril le Sam 27 Jan - 19:50

Les Ogres de Barback - Contes, vents & marées: Le clip:

http://www.youtube.com/watch?v=tmC2EHKx4Kk

Syril
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 2588
Age : 35
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par Rootsman le Dim 29 Avr - 21:35

J'ador aussi les ogres je l'ai est decouvert grace a tryo l'ors de leur passage au cabaret sauvage avec un duo magnifique ""mzelle bulle"" et ""accordeon pour les con""

Enssuite j'ai aprit a les decouvrires et ces vraiment un de mes groupes préférer tout simplemen splendid!!! Very Happy Very Happy

Rootsman
Finalement se mouille à la guitare sèche
Finalement se mouille à la guitare sèche

Nombre de messages : 47
Age : 27
Localisation : dans les nuage
Date d'inscription : 08/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par Bezannes TGV Est le Dim 29 Avr - 23:04

Moi j'ai beaucoup de mal à accrocher en CD... mais je ne désespère pas, et j'attends de les voir sur scène !

Mis à part ça, nouvel album sorti !

_________________
Trop de débiles déballent des bols de rimes à deux balles que je boude et blâme...

Bezannes TGV Est
In Mark Bootrush we Trust
In Mark Bootrush we Trust

Nombre de messages : 2576
Age : 30
Localisation : Ville des Sacres, 51 (je t'aime !)
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par Moi aussi le Lun 30 Avr - 17:29

parait que ce week end ils ont fait un concert qui a déchiré grave bounce c'etait excellent m'a dit une copine nantaise...

_________________
De l'amour ma reveuse, moi j'en ai toute une friteuse

Moi aussi
Miss Fersen
Miss Fersen

Nombre de messages : 421
Age : 49
Localisation : Paris les Alentours
Date d'inscription : 12/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://thomasfersen.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par Syril le Sam 12 Mai - 13:20

Interview donné à Evene

1.100 concerts, 35 instruments sur scène, 14 personnes sur la route, 4 frères et soeurs, 12 ans d’existence et un dixième album sobrement intitulé ‘Du simple au néant’. Si cette fratrie respire la simplicité, elle n’en est pas moins singulière et le chemin parcouru époustouflant. Rencontre avec Les Ogres de Barback...

Déjà 1.100 concerts. Quand arrête-t-on de compter ?

Alice : Au début, on faisait plus de 100 concerts par an. Aujourd’hui : 70, 80. Et comme ça fait 13 ans qu’on existe, faites le calcul…

Fred : Ces 100 concerts par an comprennent toutes sortes de spectacles, du café-concert au bistro en passant par de plus grandes salles…

Quel bilan faites-vous de la décennie écoulée ?

Alice : On est toujours debout ! En forme !

Sam : On a toujours avancé en progressant, en se renouvelant.

Mathilde : On ne s’est jamais ennuyés. On a une moyenne d’un disque par an auquel il faut ajouter une grosse tournée et d’autres projets comme ‘Un air, deux familles’ avec les Hurlements d’Léo ou notre aventure avec la fanfare de Belidjan…

Et votre plus beau souvenir ?

Alice : ‘Cabaret’ à la Cigale. Nos 10 ans fêtés sur scène.

Mathilde : Latcho Drom, car sous ce chapiteau, nous avons fait énormément de rencontres.

Sam : Notre rencontre avec Pierre Perret. Dès le début, nous avons aussi eu la chance de rencontrer Néry, que nous écoutions depuis notre adolescence.

Avez-vous conscience de votre influence sur l’actuelle scène française : musicalement mais aussi dans votre façon de gérer votre carrière ?

Sam : S’autogérer, c’est quelque chose de très difficile que l’on ne conseille pas forcément. C’est beaucoup de boulot. Il ne faut pas dormir pendant quelques années. Pour fabriquer notre premier album, nous avons fait des souscriptions, demandé aux gens de nous avancer l’argent. Ceci dit, aujourd’hui, faire un disque est devenu plus facile avec les ordinateurs.

Fred : L’esprit de départ, c’était faire de la scène. La Mano Negra était partie avec le Royal de luxe en Amérique du Sud. On s’est dit qu’on allait s’acheter une camionnette et faire plein de concerts. Il n’y a pas de secrets pour se faire connaître.

C’est pour pouvoir jouer quand vous vouliez, où vous vouliez, que vous avez créé le label Irfan?

Fred : Au départ, on a commencé par de petites associations. Au fur et à mesure, c’est devenu sérieux. Désormais, des gens y travaillent à plein temps. On est comme une petite maison de disques, mais à l’origine, c’était juste pour la distribution.

Mathilde : On a monté le label au moment où on était tenté de signer une licence en maison de disques. On a fait le pari qu’on pourrait tout faire seuls. Et ça a marché !

Vous aviez peur de vous compromettre en rejoignant une maison de disques ?

Fred : On voulait sortir un disque, avec une pochette sans inscriptions. Et cartonnée, donc chère. La maison de disques n’était pas du tout d’accord. Alors on s’est dit qu’on pouvait monter notre propre équipe.

Mathilde : On a envie de tout contrôler : de la pochette à la troisième note de la troisième mesure. Le label, c’était le moyen de faire ça.

Financièrement, Irfan est un modèle viable ?

Fred : Depuis le départ, chaque disque vendu finance le suivant. L’équipe est payée avec les concerts. Il y a 11 personnes employées par le groupe. D’où l’obligation, pour survivre, de faire 80 concerts par an. Pour nous, c’est un plaisir, mais ça demande du travail. On vit par la scène…

‘Du simple au néant’ est très “world”…

Fred : On n’avait pas envie de se limiter à ce qu’on a déjà fait. On ne voulait pas passer de la chanson à la techno ou au hardcore, mais comme on écoute beaucoup de musiques du monde, c’était l’occasion de surprendre notre public.

Nick Sansano, des sonorités plus éclectiques, une nouvelle scénographie… Vous vous renouvelez systématiquement ?

Mathilde : On est toujours en recherche, c’est ce qui nous permet d’avoir envie de continuer. On aime bien avoir beaucoup de travail !

Alice : On avait également décidé d’asseoir le public. On savait que le changement allait surprendre et peut-être même décevoir. Le côté festif où tout le monde pogote, c’était bien, mais on a eu envie de se défaire de cette étiquette-là. Les Ogres ne sont pas un “groupe festif”. La moitié de nos chansons sont super tristes…

Vous prônez un engagement citoyen. Tel est le rôle de l’artiste ?

Fred : Etant donné nos influences, on se voyait mal parler de petites fleurs et d’amour. On ne délivre pas forcément de messages, mais on pose un regard critique sur ce qui nous entoure. On a rencontré des associations, des militants, Handicap International, Réseau d’éducation sans frontière… On s’est dit qu’avoir 500 personnes qui s’éclatent en concert face à toi, c’est bien, mais c’est encore mieux si on peut se parler, évoquer des problèmes et éviter de faire comme s’il n’y en avait pas.

‘Pardon Madjid’ parle d’immigration. Que vous inspire la création d’un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale ?

Fred : On n’est pas d’accord pour mettre des enfants dans des avions, même s’ils n’ont pas de papiers. J’ai vu Sarkozy à la télévision, qui trouvait que notre point de vue était criminel. Il disait que les gens qui veulent accepter les sans-papiers souhaitent finalement les mettre dans des situations encore plus précaires que dans leur pays. Nous, nous pensons que la France est responsable des pays qu’elle a colonisés et qu’elle a ensuite abandonnés. Dans notre utopie, on rêve d’une fraternité internationale, nous ne parvenons pas à nous résigner et à nous dire que l’on doit virer les gens parce qu’ils ne sont pas d’ici.

Alice : Des gens comme RSF ont besoin de tribunes, de porte-parole. En un soir, nous avons 1.000 jeunes face à nous et nous pouvons les sensibiliser.

On sent également beaucoup de colère dans la chanson ‘Ni Dieu, ni Dieue’…

Fred : En grandissant, on se rend compte qu’avant même les problèmes de la faim, du fric ou du boulot, il y a un problème récurrent dans le monde. Dans toutes les classes sociales et dans tous les pays du monde, la femme est inférieure à l’homme et demeure la première victime. Ce morceau est très rageur et ne dit pas “J’aime les femmes” mais crie radicalement “Ras le bol, les hommes sont tous des cons”.

Et l’orgue sur ‘Jérôme’, c’est de la provoc’ ?

Alice : Un copain était en contact avec l’organiste de Notre-Dame, il trouvait ça sympa de faire un morceau avec un orgue pour les Ogres… Nous avions ‘Jérôme’ qui était déjà sur un live et que l’on voulait enregistrer en studio. ‘Jérôme’ avec un orgue, c’est devenu une évidence. Notre-Dame de Paris n’a jamais voulu entendre parler de ça. On s’est donc débrouillé autrement.

Sam : On restera assez discrets sur l’endroit où ça s’est passé.

Mathilde : Mais c’est un vrai orgue dans une vraie église, et pour nous ça veut dire quelque chose. La sacristie est dans le coup !

Mermet, Reeves, Jacquard. Vous avez intégré leurs textes à cet album. Les intellectuels peuvent-ils encore changer quelque chose ?

Mathilde : Ces gens comptent pour nous. Si Jacquard était président du monde, tout irait bien.

Fred : Nous sommes de plus en plus curieux. Ces gens-là sont vraiment impressionnants, je ne pense pas arriver un jour à leur degré de réflexion.

Quelle est votre implication dans le collectif Aux Urnes, etc ?

Fred : Au second tour des présidentielles, on s’est rendu compte que la politique n’appartenait plus à personne. Des dizaines de stars venaient sur les plateaux de télé française se vanter devant des milliers de téléspectateurs de ne pas payer d’impôts. Et le présentateur d’aller dans leur sens en trouvant également que l’on paye trop d’impôts. Moi je paye mes impôts et j’en suis fier. Je ne pars pas et je ne me plains pas. Je bouge et j’agis. Alors Aux Urnes, etc. n’appelle pas qu’au vote. Le collectif trouve que les urnes sont importantes car elles sont une chance et un pouvoir ; mais le “etc.” incite au militantisme quotidien et invite les gens à choisir et à agir. Créer une association, par exemple, est une action politique : agir collectivement, participer à la cité, être dans la citoyenneté. On veut juste que les gens s’intéressent à la politique de la façon dont ils le souhaitent.

Dans l’album, il est également question de la vacuité de l’existence, de temps qui passe...

Fred : C’est les 30 ans, j’ai pas supporté… On s’aperçoit que le temps passe. ‘Il ne restera rien’ est le texte le plus anarchiste que j’ai écrit. Pour moi c’est une chanson suicidaire. Mais j’aime que les gens puissent interpréter les chansons comme ils le souhaitent.

Sam : D’autres personnes y voient un message très positif : “Profites-en maintenant avant qu’il ne soit trop tard”.

Et ’50 ans’, un bel hommage à Brel…

Fred : On aime, à chaque fois, mettre un petit clin d’oeil. Sur le précédent album, c’était Léo Ferré. Ce sont nos influences majeures, avant même le punk, le rock ou la musique du monde. Depuis notre plus jeune âge, on écoute Brassens, Ferré, Brel à la maison.

Bosser en famille : y a-t-il des limites du modèle ?

Fred : Nos parents nous ont obligés…

Mathilde : On était sous le même toit : c’était pratique ! Nos parents avaient une camionnette dans laquelle on pouvait fourrer tous nos instruments…

Alice : Et puis faire la manche, à quatre ça marche beaucoup mieux, surtout avec des filles !

Sam : On ne conseille pas forcément à tous les groupes d’être indépendants et de ne pas dormir pendant des années pour faire ça. Si ça a marché pour nous, c’est parce qu’on est frères et sœurs, on est obligé de rester ensemble !

_________________
A titre de représaille, il hurlait de plus belle et de plus laide

Syril
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 2588
Age : 35
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par Rootsman le Lun 14 Mai - 23:34

vraiment de grand artiste !!

Ca ces sur j'acheterai leur album!

Rootsman
Finalement se mouille à la guitare sèche
Finalement se mouille à la guitare sèche

Nombre de messages : 47
Age : 27
Localisation : dans les nuage
Date d'inscription : 08/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par Syril le Mer 1 Aoû - 17:57

Les Ogres de Barback
Toujours sur la route, toujours en studio

Paris
27/07/2007 -
Après la sortie de l’album Du simple au néant au printemps dernier, les deux frères et les deux sœurs Burguière sont en tournée tout l'été. Quatre-vingts concerts par an en moyenne, projets en solo des différents membres du groupe… Retour sur des Ogres gourmands en aventures musicales.

Les journalistes les ont découverts il y a dix ans : deux frères d'à peine vingt ans et leurs petites sœurs jumelles de seize ans, qui jouaient une chanson avec accordéon, violoncelle et guitare acoustique, violon et flûte traversière. On se sentait dans les parages des Têtes Raides, dans le cousinage de Bérurier Noir, avec derrière, l'ombre de Renaud, Francis Lemarque ou Aristide Bruant.

Fred, Sam, Mathilde et Alice Burguière avaient commencé à la maison : leur père a été pianiste de variétés (notamment aux débuts d'Il était une fois) et conserve chez lui de nombreux instruments de musique. A leur premier concert est présent Grégoire Simon, membre fondateur des Têtes Raides, qui leur ouvre son carnet d'adresses : les Ogres de Barback commencent à tourner dans les bars, les petites salles, les festivals plus ou moins alternatifs… Alors que les filles sont encore mineures et doivent passer leur bac. Une fois qu'elles sont majeures, le groupe attaque les tournées de manière frénétique et la presse la plus ouverte se laisse fasciner par l'âpre fraîcheur du quatuor.

Indépendance toujours

Depuis, ils ont accompli un chemin singulier et finalement exemplaire : ils ont prouvé que l'on peut mener carrière en s'autoproduisant, que l'on peut conquérir sans cesse plus de public sans détour par le commerce ordinaire de musique, que l'on peut aller contre mille adages du métier sans jamais chuter. Ainsi, on prétend souvent qu'une tournée doit systématiquement être le prolongement du dernier album paru. Certes, les Ogres ont sorti Du simple au néant à la fin du printemps et vont en chanter une dizaine de chansons pendant leurs concerts de leur tournée d'été... Mais c'est exceptionnel.

Fred le reconnaît volontiers : "On n’est pas faciles à suivre. On a mis du temps avant de se dire que le disque nous appartenait vraiment. Au départ, nous ne pensions qu’aux concerts et aux tournées, les disques n’étaient pas un gros plaisir, le studio étant parfois une corvée. Puis on s’est dit que le disque est une carte postale et que, comme nous faisons énormément de choses, ça laisse une trace. Et on a décidé de faire ce qu’on voulait, par l’auto-distribution et un label indépendant. On est chez nous, même s’il faut que les disques fassent tourner la boîte, puisque l’on gagne notre vie par les concerts. On fait un disque avec la fanfare du Belgistan (sorti en novembre 2005), que l’on avait rencontrée pour faire une musique un peu rentre-dedans, pour des concerts debout. Puis on a voulu montrer qu’il y a autre chose que du festif et on a sorti un live de nos chansons jouées à quatre (l’album Avril et vous, sorti en mai 2006) alors qu’on tourne déjà un autre spectacle. Puis on sort le DVD de la tournée des dix ans du groupe et on enchaîne sur un spectacle assis pendant un an et demi. A la sortie des concerts, le public nous dit souvent qu’il ne s’attendait pas à ce qu’on soit si différents…"

Mixage new-yorkais

Comme pour simplifier, il y a aussi les concerts "Frédo chante Renaud", projet "solo" de l’aîné de la fratrie, sur lequel jouent régulièrement les autres Ogres, l’album pour enfants La Pittoresque histoire de Pitt Ocha (sorti en octobre 2006), les échappées d’Alice à l’autre bout du monde avec l’association Clowns sans frontières et des instants hors normes comme le concert au Zénith de Dijon, à guichets fermés, en compagnie de la Rue Kétanou… Quant aux concerts, Fred dit que le groupe "s’est un peu calmé" : environ quatre-vingt concerts par an. Ce qui laisse plus de temps pour enregistrer…

Pour Du simple au néant, ils ont enregistré dans leur propre studio pendant un mois… Et tout envoyé à New York où Nick Sansano a mixé leur disque. "On voulait un nouveau son", tout simplement. Chacun des quatre Ogres avait fait une petite sélection d’albums dont il aimait le son. Dans chacune, figurait un Noir Désir mixé par ce magicien américain. Après quelques albums de références majeures (Sonic Youth, Jon Spencer, mais aussi Zebda), Sansano a secoué les habitudes de bonne franquette des Ogres et leur goût pour un son mat, qui finissait par paraître un gage de crédibilité "alter". S’il a proposé des options surprenantes au groupe, celui-ci lui a aussi rappelé ses fondamentaux : "Il y a deux ou trois morceaux sur lesquels on a insisté pour que ça reste chanson française, dit Sam, que les gens qui connaissaient les Ogres par les albums précédents s’y retrouvent."

Les Ogres de Barback Du simple au néant (Irfan le Label) 2007

Le 28 juillet à Lassay les Châteaux, le 3 août à Gignac, le 10 à Langres, le 11 à Crozon, les 13 et 15 à Luxey… Le 16 octobre à Paris (Grand Rex).

source: RFI Musique

_________________
A titre de représaille, il hurlait de plus belle et de plus laide

Syril
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 2588
Age : 35
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par slavaniet le Jeu 2 Aoû - 11:35

J'aurais su avant pour les Ogres a Langres... No pas grave c'est Tournée Générale le soir là ^^ j'attendrais pour les revoir mais c'est pas un problème, ils tournent beaucoup Very Happy

slavaniet
Monte au ciel
Monte au ciel

Nombre de messages : 1430
Age : 27
Localisation : DTC
Date d'inscription : 13/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par Bezannes TGV Est le Jeu 2 Aoû - 23:38

slavaniet a écrit:J'aurais su avant pour les Ogres a Langres... No pas grave c'est Tournée Générale le soir là ^^ j'attendrais pour les revoir mais c'est pas un problème, ils tournent beaucoup Very Happy

Atta y'aura Végétal et moi !

Ceci dit c'est ptêt pas un argument pour te faire venir ça Rolling Eyes

_________________
Trop de débiles déballent des bols de rimes à deux balles que je boude et blâme...

Bezannes TGV Est
In Mark Bootrush we Trust
In Mark Bootrush we Trust

Nombre de messages : 2576
Age : 30
Localisation : Ville des Sacres, 51 (je t'aime !)
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par slavaniet le Ven 3 Aoû - 11:35

Si, ca peut être un bon argument, mais moins bon argument pour ma Cb et mes parents qui m'ont dit hier: faudrait t'ammener et tu as le concert de Mika 4 jours après.. en plus j'ai de la famille sur Langres, mais en bonne future étudiante je dois gérer mon budget Evil or Very Mad
Je me plains pas, j'ai passé des vacances super cette année... mais je serais venue avec plaisir si mon budget me l'avait permis! Wink

slavaniet
Monte au ciel
Monte au ciel

Nombre de messages : 1430
Age : 27
Localisation : DTC
Date d'inscription : 13/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Ogres de Barback

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum