Les Rita Mitsouko

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Rita Mitsouko

Message par élise le Jeu 1 Mar - 13:56



Créé par la chanteuse Catherine Ringer et le guitariste Frédéric Chichin, dit Fred, le groupe les Rita Mitsouko se forme en 1980. Le couple à la ville comme à la scène s'était rencontré un an avant sur une comédie musicale. Ils commencent par se produire dans des bars, puis sortent leur premier disque, composé de quatre chansons dont 'Don't Forget the Nite'. Mais la réussite n'est pas encore au rendez-vous. Trois ans plus tard, ils enregistrent un album éponyme qui n'a pas plus de succès que le précédent. Mais en 1985, le single latino-rock 'Marcia Baila' se vend à un million d'exemplaires. Cette même année, Catherine Ringer chante la bande originale de 'Nuit d'ivresse' de Josiane Balasko, et quelques années plus tard celle du film des Inconnus, 'Les Trois Frères'. Leur deuxième album, 'The No Comprendo', regorge de tubes dont 'Les Histoires d'A', 'Andy' et 'C'est comme ça'. Le public apprécie leur folie teintée d'humour et de provocation et leurs musiques aux airs entraînants. Leur troisième opus, 'Marc et Robert' contient la reprise qui cartonne, 'Le Petit Train'. Sept ans après leur dernier disque, intitulé 'Système D', les Rita Mitsouko, groupe phare des années 1980 et 1990, réapparaissent sur la scène musicale en 2000 avec l'album 'Cool frénésie', puis deux ans plus tard avec 'La Femme trombone', un opus qui célèbre leurs vingt ans de carrière.

Les anecdotes sur Les Rita Mitsouko:

"Et quand tu ris…"
Le tube qui a fait connaître le groupe, 'Marcia Baila', est un hommage à la chorégraphe argentine, Marcia Moretto, avec qui Catherine Ringer a travaillé.

"J’me sens pas belle"
En 1986, Catherine Ringer chante en duo avec Marc Lavoine la chanson 'Qu'est-ce que t'es belle'. [/b]

Source : http://www.evene.fr/celebre/biographie/les-rita-mitsouko-2965.php

élise
A une histoire d'amour qui fini mal (comme en général...)
A une histoire d'amour qui fini mal (comme en général...)

Nombre de messages : 332
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 19/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Syril le Ven 2 Mar - 0:05

Les Rita Mitsouko rôdent à nouveau près des bacs, cinq après La femme trombone. On les y retrouvera dès le 16 avril 2007 avec un nouvel album intitulé Variéty. Cet opus a été produit par le groupe et Mark Plati, qui a déjà travaillé avec David Bowie et Lousie Attaque... Il inclura un duo entre Catherine Ringer et Serj Tankian, le chanteur du groupe américain System of a Down.
Le premier single Communiqueur d'amour sera, lui, disponible dès le 5 mars.

Catherine Ringer et Frédéric Chichin remontent également sur scène pour une série de concerts à la Boule Noire (Paris), les 27-28 février et les 2-3-4-9-10-12 mars.

A propos de Ding Dang Dong:

Que dire? Rien sauf Ding Dang Dong ! Laissez moi danser! Bravo! ARDZAGANK (Erevan, Arménie)

Les Rita Mitsouko sont avec la Mano Negra les seul groupes des annés 80 qui soient connus au Bresil; c´est toujours bon de passer dans notre emission ces artistes (surtout avec des nouveaux succés) OI FM (Belo Horizonte, Brésil)

Que dire... c'est Rita Mitsouko. C'est "bumpy" comme on dit ici. Je suis assez persuadé que ça va obtenir un certain succès. CKXL (Winnipeg, Manitoba)

Ca faisait longtemps, welcome back les ritas ! RADIO GUANGZHOU (Canton, Chine)

Le duo mythique Catherine Ringer et Fred Chichin n’a rien perdu de son style. RADIO LE CAIRE (Egypte)

Bon rythme avec concerts envisagés ! RADIO CIRCULO BELLAS ARTES (Madrid, Espagne)

Yeah! Les Rita Mitsouko rock, as always... and the singer's deep, passionate voice adds drama to the lyrics and makes you want to listen a couple of times to understand their deeper meaning. WEFT 90.1 FM (Champaign, Illinois)

Encore, encore! RAI VALLEE D'AOSTE (Italie)

Un son très original ! Du pur pop-rock français comme on l’aime interprété par une des formations phares de la musique francophone ! SNRT RABAT CHAINE INTER (Maroc)

Soy seguidora de Les Rita Mitzouco desde hace muchos años. Es muy reconfortante escucharlos de nuevo. RADIO UNIVERSIDAD DE GUADALAJARA (Jaliseo, Mexique)

Still sounds like Les Rita Mitsouko, but they've lost some of that silly pop sound, so this effort sounds much more mature and listenable. This one is contemporary and i'm currently enjoying it a lot! POLSKIE RADIO PROGRAM 1 (Varsovie, Pologne)

Os Les Rita Mitsouko continuam a imprimir um humor muito especifico e próprio aos seus temas. Poderia chamar de "humor ritmado". EUROPA LISBOA (Portugal)

An add up to the treasure...beautiful QBS (Doha, Qatar)


Dernière édition par jeaninetutor le Lun 21 Avr - 23:19, édité 2 fois

Syril
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 2588
Age : 35
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par CAm* le Ven 2 Mar - 0:18

* Que Je Les Aime *

CAm*
Cherche encore la colle à cœur brisé
Cherche encore la colle à cœur brisé

Nombre de messages : 66
Age : 31
Localisation : fashion land
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par élise le Ven 2 Mar - 0:43

Je vais être franche, je suis pas hyper fan, enfin à la radio, pour danser c'est marrant mais je suis pas trop enjouée pour faire une bio, ça serait pas terrible (et j'y connais rien)

élise
A une histoire d'amour qui fini mal (comme en général...)
A une histoire d'amour qui fini mal (comme en général...)

Nombre de messages : 332
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 19/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par bliss le Ven 2 Mar - 13:24

a part "les histoires d'amour" et "martia" j'accroche pas trop non plus mais bon ca bouge!!!!

bliss
Est en train de crever
Est en train de crever

Nombre de messages : 1253
Age : 31
Localisation : une ch'tite...
Date d'inscription : 10/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Zing le Ven 2 Mar - 13:40

bliss a écrit:a part "les histoires d'amour" et "martia" j'accroche pas trop non plus mais bon ca bouge!!!!

Je rajoute andy, et le reste je connais pas trop Rolling Eyes

Mais je vais essayer d'en connaitre plus Surprised

Zing
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 1576
Age : 30
Localisation : 25
Date d'inscription : 03/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par titelena le Ven 2 Mar - 14:14

élise a écrit:Je vais être franche, je suis pas hyper fan, enfin à la radio, pour danser c'est marrant mais je suis pas trop enjouée pour faire une bio, ça serait pas terrible (et j'y connais rien)

Pareil à vrai dire ...

titelena
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 1693
Age : 26
Localisation : sur une petite île perdue dans la Méditerranée, la CORSE !
Date d'inscription : 10/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Syril le Ven 2 Mar - 22:06

ah Les Rita...

Ils font partie de ce quyi est sacré chez moi...

Tel Gainsbourg, ils sont intemporels...et ont révolucionné les 80's
Aux Etats Unis, nombreux sont ceux qui idolatrent ce groupe...

Je crois que c'est le groupe scène français que je preferre de loin...

Syril
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 2588
Age : 35
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par layette le Ven 23 Mar - 20:28

moi non plus c'est pas cque jpréfére, mais ca va Smile!

layette
Timide anonyme

Nombre de messages : 1
Age : 25
Localisation : lille
Date d'inscription : 07/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://guillaumaldebert.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par bliss le Ven 23 Mar - 20:30

layette a écrit:moi non plus c'est pas cque jpréfére, mais ca va Smile!


ben c'est un groupe asez spéciale moi a part les chansons que j'ai cité plus haut, j'adhère pas trop!!!!

ravie que tu poste enfin miss!!!!

bliss
Est en train de crever
Est en train de crever

Nombre de messages : 1253
Age : 31
Localisation : une ch'tite...
Date d'inscription : 10/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Syril le Mar 17 Avr - 20:15

Ayé le titre est dispo cheers


Syril
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 2588
Age : 35
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Zing le Mar 17 Avr - 20:55

Mais c'est une photo de quoi ? scratch

Zing
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 1576
Age : 30
Localisation : 25
Date d'inscription : 03/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Lumos le Mar 17 Avr - 22:36

Je n'sais pô...Mais moi en tout cas, je suis pas fan des Rita.

Lumos
Superstar
Superstar

Nombre de messages : 1012
Age : 23
Localisation : Jamais très loin =).
Date d'inscription : 09/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://RoseHybrideDeThe.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Syril le Mer 25 Avr - 14:26

Quelques vidéos des Rita parmis les plus connues

Attention les gens...ça va swinger

C'est comme ça

Marcia Baïla

Andy

Singin' in the shower

Le ptit train

Ya dl'a haine


EN EXLU LE NOUVEAU TITRE/ DING DING DONG

Ding Ding Dong




Dernière édition par le Mar 1 Mai - 17:58, édité 2 fois

Syril
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 2588
Age : 35
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Bezannes TGV Est le Jeu 26 Avr - 0:29

Les ai aperçus au Grand Journal hier, et j'ai trouvé que Fred se la pétait un peu trop.

_________________
Trop de débiles déballent des bols de rimes à deux balles que je boude et blâme...

Bezannes TGV Est
In Mark Bootrush we Trust
In Mark Bootrush we Trust

Nombre de messages : 2576
Age : 30
Localisation : Ville des Sacres, 51 (je t'aime !)
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par titelena le Jeu 26 Avr - 10:21

Bezannes TGV Est a écrit:Les ai aperçus au Grand Journal hier, et j'ai trouvé que Fred se la pétait un peu trop.

J'ai trouvé aussi ... Suspect

titelena
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 1693
Age : 26
Localisation : sur une petite île perdue dans la Méditerranée, la CORSE !
Date d'inscription : 10/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Zing le Jeu 26 Avr - 10:36

Bezannes TGV Est a écrit:Les ai aperçus au Grand Journal hier, et j'ai trouvé que Fred se la pétait un peu trop.

Moi j'ai juste trouvé qu'il disait ce qu'il pensait, ca change, et c'est pas plus mal . . .

Zing
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 1576
Age : 30
Localisation : 25
Date d'inscription : 03/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Syril le Mar 1 Mai - 17:57

Interview donnée à Evene

1987, les peintures de la Cigale n’avaient pas encore fini de sécher que le duo Rita Mitsouko en arpentait déjà la scène. Le 23 avril 2007, Catherine Ringer et Fred Chichin y étaient à nouveau, à l’occasion de la sortie de leur nouvel album, ‘Variéty’. Ils commencent une longue tournée cet été...


Le temps est à l’Europe, paraît-il. Alors pourquoi se contenter d’une dimension locale lorsque l’international est à portée de main ? Telles sont les prétentions bien légitimes des Rita Mitsouko version 2007, parents d’un album “jumeau” enregistré entre Paris et Londres, dont le signe distinctif n’est perceptible que dans l’accent : ‘Variéty’ / ‘Variety’, français / anglais. Une façon pour le couple rock le plus déjanté de l’Hexagone d’affirmer avec force et conviction ses velléités de conquêtes musicales.



‘Variéty’ a vraiment été construit dans l’urgence, d’où énormément de spontanéité…


Fred Chichin : Au départ, nous étions partis pour faire un maxi et finalement, l’inspiration étant là, nous nous sommes très vite retrouvés avec tout un tas de matière première susceptible de prendre la forme d’un album.

Catherine Ringer : Les morceaux ont pris forme couche après couche. Pendant que Fred enregistrait les batteries et les synthés avec son coproducteur Azzedine, je suis partie m’isoler à Londres pour écrire les textes avec le parolier Barry Reynolds. A mon retour, il avait déjà commencé à travailler les structures avec Mark Plati (producteur de David Bowie, Louise Attaque, ndlr). A Paris, nous avons refait des enregistrements live de batteries et de basses. Quelques cerises en plus sur le gâteau avant de renvoyer le tout à Mark Plati, à Londres, pour le mixage. Tout cela en trois mois !

Comment avez-vous rencontré Mark Plati ?

FC : Nous l’avions contacté bien en amont. Nous avions passé un mois sur Internet à se communiquer chansons, sensations et conseils divers. Quand il est arrivé, tous les morceaux avaient déjà toutes leurs couleurs. Mais Mark Plati s’est chargé du ciselage, une notion difficile à définir. Disons qu’il s’agissait d’envelopper l’ensemble d’un joli papier cadeau, tout en respectant notre identité musicale. C’est ça la production.

CR : Il a fait en sorte que l’album puisse être accueilli dans n’importe quel pays. Il a beaucoup travaillé sur l’accessibilité du disque, tant au niveau des textes que de la musique, afin de conserver les atmosphères, les idées.

Sur scène, vous êtes accompagnés par un tout nouveau groupe…

FC : Contrairement aux albums précédents, nous avons choisi des personnes avec qui nous partagions le même background musical. Pop, rock, blues. Ils connaissaient déjà bien nos couleurs musicales. L’ensemble est extrêmement cohérent. Derrière, c’est tout le travail d’interprétation qui s’en est trouvé facilité. Nous avons répété pendant huit jours, pas plus.

Une scène, celle du club de la Boule noire à Paris, sur laquelle vous êtes montés aussi vite que vous avez construit votre album…

FC : Oui, toujours dans cette logique du “tout spontané”, le fait de partager immédiatement nos nouvelles chansons avec le public est une manière de faire évoluer notre musique en permanence. De la fabriquer en temps réel. Seul l’esprit “club” permet ce genre d’expérience. D’ailleurs, nous souhaiterions, un jour, pouvoir nous installer deux ou trois jours par semaine à la Boule noire avec pour principe de faire venir des artistes différents chaque soir. Un harmoniciste, un saxophoniste, un chanteur…

CR : Une fois que les musiciens seront libérés de leurs obligations professionnelles respectives, ce projet de “résidence” à la Boule noire sera tout à fait envisageable. C’est un mode de fonctionnement qui nous permettrait de mener de front le travail de studio les jours de libres, et la scène.

Au départ, ‘Variéty’ devait être un album en anglais. Pourquoi avoir finalement choisi de le traduire en français, à l’exception de trois titres ?

F.C. : Tout simplement parce que nous sommes français. Mais nous nous considérons aussi comme un groupe européen. Le deal avec la maison de disques était donc le suivant : la version française n’était envisageable de notre côté que si, du leur, ils acceptaient de distribuer la version anglaise à travers toute l’Europe. Nous voulons partager notre musique au-delà de la France. En Angleterre, en Allemagne, en Suède, au Danemark… Il faut être lucide. On ne peut pas toucher un public européen si nous chantons exclusivement en français. L’anglais nous permet de faire voyager nos idées, notre poésie. En outre, c’est aussi une question de survie. Nos disques ne sont pas vendus très chers car nous nous autoproduisons. Ajoutez à cela l’évolution permanente des technologies : nous devons sans cesse réinvestir dans notre studio, nos instruments, pour garder un son de bonne qualité. Alors, cette ouverture à l’Europe s’impose.

CR : Au final, nous sortons les deux versions, française et anglaise. Au public de choisir, de découvrir, de mélanger. C’est plutôt un drôle de concept.

De par son esprit, sa teinte musical, sa construction, ‘Variéty’, même en VF est un album très anglo-saxon…

CR : Quelque part, la musique anglo-saxonne fait aussi partie de la culture musicale française. Les Beatles anglais sont aussi un peu nos Beatles à nous.

FC : Nous les connaissons parfois mieux que certains Anglais que l’on a pu rencontrer. Dans un sens, nous les dépossédons d’une partie de leur culture. Et ils n’aiment pas tout le temps ça. C’est normal. Déjà que le monde entier leur a déjà piqué leur langue ! (rires) Plus sérieusement, nos racines sont profondément ancrées dans la musique anglo-saxonne. Le folk, l’électrique. Les Beatles, les Pink Floyd. La musique que tu ressens le mieux est souvent celle que tu as entendue petit. Pas étonnant alors que ‘Variéty’ en soit imprégné.

Avec Variéty’, comme pour ‘La Femme trombone’, vous continuez de raconter des histoires à travers des chansons courtes, plus accessibles…

CR Fred m’a bien coaché à ce niveau, afin que mes textes ne sombrent pas dans un monde trop abstrait. Je me suis efforcée d’être assez directe, tout en restant poétique.

FC : Avec le format long, le problème c’est qu’on a tendance à vouloir mettre trop de choses à la fois. Les idées, les univers s’entremêlent. Et au final, le morceau perd son identité. Pink Floyd, je ne pense pas que ce soit notre style. Ce n’est pas parce qu’on aime un genre qu’on a le talent pour le reproduire. On fait ce qu’on peut, pas ce qu’on veut.

‘Rendez-vous avec moi-même’, ‘Ma vieille ville’. Il est question de retour. Sur soi, son parcours. En bref, à l’essentiel. C’est aussi ça ‘Variéty’ ?

CR : Dans les textes, je me laisse aller, encore une fois, sans trop réfléchir. Mais je dois reconnaître que pour cet album, je me suis peut-être impliquée davantage qu’auparavant. J’ai pris des éléments personnels que j’ai mêlés à d’autres plus extérieurs.

FC : Plus de sens en moins de mots. Plutôt que de s’éparpiller dans la quantité, il s’agissait de choisir des idées fortes et de les développer davantage.

La force que vous affirmiez avoir perdue pendant les années 1990, vous semblez l’avoir retrouvée…

FC : Oui, c’est vrai que nous nous étions peut-être un peu égarés dans tout un tas de “mélanges” musicaux. Nos idées, mal exploitées, se retrouvaient diluées dans trop d’influences différentes. Tout le monde était adepte de la nouveauté. “C’est nouveau, donc c’est bon.” Il n’y avait plus de jugement sur la qualité réelle de la création. Un jour, nous avons choisi de passer un coup d’essuie-glaces sur tout ça et nous sommes repartis de zéro pour finalement revenir à quelque chose de beaucoup plus épuré, plus organique.

CR : Cette démarche a été à la fois volontaire et spontanée. Nous savions intimement que nous devions emprunter ce chemin. Au départ, ce sont des intuitions. Des intuitions nourries de toutes nos expériences passées.

Considérez-vous votre carrière comme un éternel recommencement ?

FC : Oui, je pense que c’est l’essence même de l’artiste. Sans cesse se remettre en question afin de stimuler la créativité. La technique, nous l’avons. La question est de savoir, après plus de vingt ans de carrière, comment se renouveler et éviter la routine qui menace en permanence.


Aujourd’hui, de nombreux interprètes, souvent très formatés, inondent les ondes et les images…

F.C. : Je ne les trouve pas très imaginatifs. Avec une tendance à se tourner vers le passé. Qui plus est, un passé enjolivé, fantasmé. Le phénomène qui consiste à voir resurgir des groupes comme les Rolling Stones ou Pink Floyd est symptomatique de cette incapacité à produire du frais. Polnareff vient de faire son retour, mais quel gâchis. C’est un musicien fantastique. En France, il n’y en a pas un aujourd’hui qui lui arrive à la cheville.


A quoi ressemble le métier d’artiste aujourd’hui ?

CR : La scène doit constituer l’essentiel du travail d’un musicien. Rester attentif à la qualité. Ne pas prendre les gens pour des cons. Nous pouvons toujours compter sur notre rapport avec le public. Il est toujours là.

FC : C’est lui qui choisit de vous envoyer une claque dans la gueule ou d’applaudir des deux mains. A toi de te remettre en question, de ne pas céder à la facilité. Par ailleurs, un artiste aujourd’hui doit aussi savoir gérer son affaire et arrêter de croire que tout arrive naturellement ou que la maison de disques va tout prendre en charge. Subventions, salles de concerts, matos… Il n’y a pas de secret. Il faut mettre les mains dans le cambouis.


Vos projets ?

CR : Au printemps, une tournée des clubs dans les grandes villes d’Europe. En Angleterre notamment. L’été, nous enchaînerons avec les festivals : Vieilles Charrues, Eurockéennes, Rock en Seine, Festival de jazz de Montreux… Et si l’album marche bien, nous finirons par une tournée dans les Zéniths de France.

Syril
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 2588
Age : 35
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Syril le Lun 16 Juil - 10:46

Le second extrait de l'album, Ding Ding Dong vient d'avoir son clip

Clipd Ding Ding Dong

_________________
A titre de représaille, il hurlait de plus belle et de plus laide

Syril
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 2588
Age : 35
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Syril le Mer 31 Oct - 10:55

Même si !
3ème extrait de l'album Variety et son clip

_________________
A titre de représaille, il hurlait de plus belle et de plus laide

Syril
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 2588
Age : 35
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par titelena le Mer 28 Nov - 18:07

Les Rita Mitsouko, c'est fini ! Crying or Very sad Crying or Very sad




Décès de Fred Chichin, des Rita Mitsouko
Fred Chichin, le guitariste du duo rock français les Rita Mitsouko, est décédé mercredi matin à l’âge de 53 ans, des suites d’un cancer fulgurant, ont annoncé la maison de disques Because et l’organisateur de concerts Corida. Cette maladie a emporté le guitariste en deux mois, indique leur communiqué cité par des médias français. Les Rita Mitsouko, que Fred Chichin avait formés avec sa compagne, la chanteuse Catherine Ringer, en 1979, avaient dû annuler plusieurs concerts, ces jours derniers, en raison de l’état de santé du guitariste. Ils auraient dû notamment se produire mercredi soir à L’Olympia à Paris, le 30 à Montpellier, le 1er décembre à Dijon, le 4 à Toulouse et le 5 à Bordeaux. Leur dernier album, Variety, était sorti en avril. Les Rita Mitsouko avaient été les auteurs de nombreux tubes dans les années 80, dont « Marcia baila », « Y a d’la haine », « Andy », « Les histoires d’A » ou « C’est comme ça ».

titelena
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 1693
Age : 26
Localisation : sur une petite île perdue dans la Méditerranée, la CORSE !
Date d'inscription : 10/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par slavaniet le Mer 28 Nov - 18:19

J'avais lu que des dates avaient été récemment annulées... mais de là à lire ça... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

slavaniet
Monte au ciel
Monte au ciel

Nombre de messages : 1430
Age : 27
Localisation : DTC
Date d'inscription : 13/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Bezannes TGV Est le Mer 28 Nov - 18:46

Crying or Very sad Sad affraid pale

Respect pour ce grand monsieur. Encore un bout de mon enfance qui part en fumée...

_________________
Trop de débiles déballent des bols de rimes à deux balles que je boude et blâme...

Bezannes TGV Est
In Mark Bootrush we Trust
In Mark Bootrush we Trust

Nombre de messages : 2576
Age : 30
Localisation : Ville des Sacres, 51 (je t'aime !)
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Syril le Mer 28 Nov - 20:00

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

no comment

_________________
A titre de représaille, il hurlait de plus belle et de plus laide

Syril
Devient un Dieu vivant
Devient un Dieu vivant

Nombre de messages : 2588
Age : 35
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Pauline le Mer 28 Nov - 22:23

Grosse pensée pour Catherine Ringer, ils avaient encore tellement de grandes choses à faire ensemble Crying or Very sad

Pauline
Fait partie d’un groupe (Les Joyeux Lurons)
Fait partie d’un groupe (Les Joyeux Lurons)

Nombre de messages : 79
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://deslendemainsquichantent.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rita Mitsouko

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum